La biographie de KZelaska

Katarzyna Zelaska est née à Varsovie en 1953 ; elle vit et travaille à Paris depuis 1978.

De 1973 à 1978 elle étudie la peinture à l'Académie des Beaux-Arts de Varsovie (ASP) où elle obtient son diplôme en 1978 sous la direction du Professeur Gierowski.

Dans les années 1974-1977 elle co-fonde et participe aux expositions du groupe « PROM ».

De 1978 à 1981 elle étudie et pratique l'Art et l'Informatique à l'Université Paris 8 - Vincennes.

Les travaux de cette époque sont des multiples bicolores le plus souvent noirs et blancs.

De 1982 à 1988 elle participe à de nombreuses expositions de groupe à Paris.

À partir de 1983 ses peintures se développent sur des formes libres, non limitées à une surface fermée. Elle réduit son échelle de couleurs au noir et blanc et aux trois couleurs primaires.

Le rythme superposé aux couleurs, inspiré par le film « L'avion en flamme » qu'elle réalise en 1982, devient un élément inséparable de son travail.

Entre les années 1989 et 1990 elle passe une année en Californie (San Francisco) où elle retournera par courtes périodes pendant 5 ans. C'est là qu'elle noue une collaboration avec la Trojanoska Gallery qui expose ses travaux sur papier.

1990, « Ciels made in California » commence un retour partiel sur la surface qui oscille entre forme libre et espace à angle droit.

Les thèmes de cette période entreprennent le dialogue avec la tradition artistique - « Essai de style », ou interprètent la symbolique des signes généraux « Choisi ton symbole », « Enfer et ciel ».

Ils touchent également le champ des vécus personnels « Requiem », « Portes du paradis », « La tristesse des pays chauds ».

1995, exposition individuelle dans la galerie de l'association des artistes polonais (DAP).

1998, elle entreprend un grand cycle intitulé « Baroque for ever » où elle se concentre sur la forme et le rythme qui organisent l'espace.

Depuis 2000 ses travaux se développent essentiellement sur une surface qui est traitée comme un champ neutre, minimaliste, blanc. Avec le motif et le dessin elle se comporte comme avec la couleur en mettant l'accent sur les répétitions, souvent référence aux fragments d'anciens travaux. Les thèmes développés touchent la fluidité entre réel et illusoire, la discontinuité du sentiment, l'anecdote de la chose vécue et sa relation à notre mémoire.

 

icône flèche en haut